Saturday, 10 Dhu al-Qi'dah 1445 | 2024/05/18
Time now: (M.M.T)
Menu
Main menu
Main menu

Media Office
Wilayah of Jordan

H.  21 Rajab 1445 No: 1445 / 11
M.  Friday, 02 February 2024

Les alliances des régimes arabes... Collaboration dans le péché, l'agression et la trahison n'aboutira pas à la survie de l'entité juive ni à celle des colons occidentaux kâfir

(Traduit)

On ne s'attendait pas à ce que les régimes arabes soutiennent sans équivoque la population de Gaza avec leurs armées stationnées, et c'est peut-être mieux ainsi. Peut-être qu'Allah n'a pas aimé leur mobilisation et qu'il les a donc retenus. S'ils étaient sortis, ils n'auraient rien ajouté à l'endurance et à la bravoure des moujahidines, si ce n'est de la confusion. Ils auraient conspiré avec leurs alliés, les juifs et les chrétiens, en cherchant à semer la discorde (fitna) entre eux. Ou peut-être auraient-ils cherché à partager les victoires remportées par les habitants de Gaza, derrière les guerriers sincères d'Allah. Nous les considérons comme tels. Le doute se serait installé quant à la chute de ces dirigeants oppresseurs dans les bras de leurs ennemis.

Ces régimes faibles et traîtres sont restés silencieux, comme des morts, face aux horreurs qui ont suscité l'émotion des peuples du monde entier. Cependant, il était espéré et demeure un devoir que la fierté et la dignité au sein des armées de la Oumma se déplacent et triomphent pour Allah, en se battant aux côtés de la population de Gaza.

Au lieu de cela, ces régimes organisent des réunions publiques et secrètes avec les dirigeants des Américains et des Européens de l'Ouest. Ils se réunissent dans le cadre d'une diplomatie de la navette au service de l'Amérique et de l'Europe, discutant de la manière de dominer le peuple de Palestine, de régler la question palestinienne, de renforcer l'entité juive, malgré sa brutalité et ses crimes, et de réaliser des intérêts politiques, militaires, sécuritaires et économiques pour les puissances coloniales occidentales mécréantes - l'Amérique, la Grande-Bretagne et l'Europe. Ils visent à consolider leur influence et leur soutien à l'entité juive.

Ainsi, les alliances et les réunions entre les dirigeants des pays arabes et leurs ministres, qu'elles soient bilatérales ou multilatérales, au Moyen-Orient, se produisent de temps à autre et s'estompent. Ces alliances sont souvent façonnées et déterminées par la concurrence régionale, les interventions internationales et l'intense lutte d'influence que se livrent les puissances coloniales occidentales, avec à leur tête l'Amérique, la Grande-Bretagne et la France. Les relations entre les pays capitalistes sont basées sur les gains et les intérêts, et elles ont pris une tournure dramatique après que la guerre à Gaza a provoqué des réactions et des perturbations dans les positions de ces pays, qui ne faisaient pas partie de leurs plans politiques de conspiration contre la Oumma. Ces plans étaient initialement axés sur la sécurité, la lutte contre le terrorisme, la sécurité énergétique, l'intégration industrielle, le commerce et la reconstruction, tous visant à renforcer l'Amérique, ses alliés et l'entité juive.

Le site d'information Axios a révélé qu'une réunion secrète de hauts responsables de la sécurité nationale d'Arabie saoudite, de Jordanie, d'Égypte et de Palestine s'est tenue à Riyad il y a dix jours. La réunion visait à coordonner les plans pour le lendemain de la fin de l'agression sur Gaza, en discutant des moyens d'impliquer l'Autorité palestinienne dans la gouvernance. Les sources ont indiqué au site web que "la réunion de Riyad a été organisée par le conseiller saoudien à la sécurité nationale, le Dr Musaed bin Mohammed Al-Aiban". Parmi les autres participants figuraient Majed Faraj, le chef des services de renseignements généraux palestiniens, son homologue égyptien Abbas Kamel et le général de division jordanien Ahmad Husni. Une source a indiqué que "les Saoudiens, les Égyptiens et les Jordaniens ont informé M. Faraj que l'Autorité palestinienne devait entreprendre de sérieuses réformes pour revitaliser son leadership politique". Le conseiller saoudien à la sécurité nationale a souligné au cours de la réunion que "le Royaume reste intéressé par une normalisation avec 'Israël'".

Lors d'une autre réunion, le directeur de la Central Intelligence Agency (CIA), William Burns, s'est entretenu dans la capitale française, Paris, avec le Premier ministre qatari, Mohammed bin Abdulrahman, et le chef des services de renseignement égyptiens, Abbas Kamel. Le chef du Mossad a également participé à la réunion. Le premier ministre et le ministre des affaires étrangères qataris ont déclaré que le rôle du Qatar était la médiation et non l'exercice de pressions sur les parties, soulignant que le Qatar n'avait aucune influence sur qui que ce soit.

Par ailleurs, le New Arab (Al-Araby Al-Jadeed) fait état d'une réunion qui s'est tenue lundi soir entre de hauts responsables des renseignements généraux égyptiens et des dirigeants du Hamas qui se trouvent au Caire depuis plusieurs jours. L'objectif de cette réunion était de remettre à la délégation du Hamas les accords conclus lors de la réunion de Paris et de discuter des premières observations du mouvement.

Le récent sommet trilatéral entre l'Égypte, la Jordanie et la Palestine s'est tenu dans la ville d'Aqaba, dans le but de trouver une approche pratique pour résoudre la crise à Gaza. Le sommet a mis l'accent sur le refus des déplacements, a appelé à un cessez-le-feu et a cherché à faciliter l'acheminement de l'aide. Le roi Abdallah s'est rendu en Égypte à trois reprises après la guerre de Gaza et a accueilli le président Sisi et M. Abbas lors de ce que l'on appelle le sommet d'Aqaba.

De multiples communications et visites d'hommes politiques américains, dont le secrétaire d'État Blinken, le secrétaire à la défense Austin et le conseiller à la sécurité nationale, ont eu lieu au Moyen-Orient et dans l'entité juive. Ces visites s'inscrivent dans le cadre du soutien militaire illimité à l'entité. Cependant, elles impliquent également des pressions politiques sur les dirigeants de droite du gouvernement de Netanyahou, en s'alignant sur les directives américaines pour les dirigeants régionaux dans le cadre d'une solution à deux États et en maintenant l'humiliant soutien sécuritaire, militaire et logistique à l'entité vaincue.

-       En ce qui concerne ces réunions, ces alliances et ces visites aux régimes arabes, les points suivants peuvent être soulignés :

-       La confiance des régimes arabes dans leurs alliances avec les Etats-Unis et l'Europe est illusoire et trompeuse. Elle se retournera contre eux et contre l'entité juive avec destruction et déception, étant donné le réveil de la Oumma et sa prise de conscience de ses ennemis. Le temps est proche où ils disparaîtront, par la volonté d'Allah.

-       Ces alliances ne déboucheront sur aucune solution de soumission dans le règlement de la question palestinienne ou dans l'établissement de l'hypothétique solution à deux États. Elles ne déboucheront pas non plus sur des accords bilatéraux ou régionaux entre les Juifs, l'Occident et les régimes collaborateurs, qu'il s'agisse d'accords de normalisation, d'accords économiques, militaires ou de sécurité.

-       Ces alliances et réunions n'ont jamais été dans l'intérêt des peuples de ces régimes faibles et n'ont pas aidé les habitants de Gaza dans leur confrontation héroïque. Ces régimes conspirent pour les liquider afin de servir la machine de guerre "israélienne". L'Égypte ferme le point de passage de Rafah pour empêcher l'aide, et le passage nécessite de payer des milliers de dollars à des sociétés de renseignement égyptiennes. La Jordanie collabore avec les États du Golfe et l'Arabie saoudite pour soutenir l'entité juive, en fournissant un itinéraire alternatif pour les marchandises via Dubaï, La Mecque et les territoires jordaniens et palestiniens occupés. En outre, la Jordanie reçoit des cargaisons d'armes américaines destinées aux Juifs et les approvisionne en légumes et en fruits, etc.

-       La défaite de l'infâme entité juive le 7 octobre 2023 et ses défaites ultérieures par de vaillants moujahidines ont laissé une marque durable sur la conscience de la nation tout entière. Elle ne sera complètement effacée que par la bataille finale visant à l'éradiquer de ses racines.

-       L'Amérique et l'Europe, et ceux qui les entourent de leurs péchés, de leurs agressions et de leurs déclarations, sont les plus grands ennemis de la Oumma islamique. Ceci est fermement établi dans l'esprit des gens et toute relation avec eux ne sera qu'un état de guerre. Leurs soldats et leurs bases disséminées sur les terres musulmanes ne leur profiteront pas, car ces bases ont été établies de collusion avec les dirigeants des musulmans.

-       Les dirigeants des musulmans eux-mêmes luttent pour leur survie, et leur alliance avec les ennemis de la Oumma ainsi que leurs réunions répétées témoignent de l'ampleur de leur peur et de l'ébranlement de leurs trônes, eux qui croient à tort que les Juifs et l'Occident empêchent leur chute imminente, et qui ne tirent pas les leçons de ceux qui sont tombés avant eux.

-       Le monde entier s'est soulevé contre les actes odieux des Juifs et les positions infâmes de l'Amérique et de l'Europe. Les soi-disant organisations internationales et institutions légitimes attendent désespérément un changement dans ce système mondial misérable et diabolique. Le seul véritable changement sera un retour idéologique fondamental à l'Islam, le Deen révélé par le Seigneur des mondes, organisant la vie humaine en fonction de ce Deen.

-       Malgré la disparition du capitalisme pourri et de la fausse démocratie des esprits et des cœurs des peuples du monde entier, des efforts doivent être déployés pour restaurer le Khilafah Rashidah (califat bien guidé), selon la méthode de la prophétie, afin d'établir le Deen comme le Prophète (saw) l'a fait à Médine Al-Munawwara. Les États oppresseurs du kufr ont besoin d'un État comme adversaire pour les renverser et changer le système mondial en un système qui réalise la justice et l'égalité.

Alors que les trahisons de ces dirigeants perfides sont révélées au grand jour, l'espoir de la Oumma réside aujourd'hui dans son peuple de force et de pouvoir, et il est lié à chaque membre de son armée. Ils doivent agir pour combattre les Juifs à Gaza et en Palestine, car ils y ont intensifié la corruption, les meurtres et la destruction. Soyez les alliés d'Allah et soyez comme les héros des Compagnons et les héros de la Oumma, tels que Salah al-Din, Qutuz et Baybars.

﴿إِنَّا لَنَنْصُرُ رُسُلَنَا وَالَّذِينَ آمَنُوا فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَيَوْمَ يَقُومُ الْأَشْهَادُ

“Nous secourrons, certes, Nos Messagers et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au jour où les témoins [les Anges gardiens] se dresseront (le Jour du Jugement),” [Ghafir:51]

Bureau des médias du Hizb ut Tahrir

dans la Wilayah de Jordanie

Hizb-ut Tahrir: Media office
Wilayah of Jordan
Address & Website
Tel: 
http://www.hizb-jordan.org/
E-Mail: info@hizb-jordan.org

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Catégories de Sites

Liens

Occident

Terres Musulmanes

Terres Musulmanes